La retraite justice

La retraite justice

Les Français naissent libres et égaux en droit. C’est vrai, au moins pendant quelques jours, à la maternité. Puis les choses se gâtent ; une mauvaise fée s’est penchée sur le berceau, une sorcière plutôt nommée  » régimes spéciaux.  »

Les régimes spéciaux sont LE scandale de notre société, un maquis que les travailleurs du privé sont chargés de nourrir grassement.
 » Le réseau d’avantages et de droits(qui sont en fait des passe-droits) qui enserre notre économie la paralyse et l’empêche de s’épanouir.  »
De qui est cette analyse acérée ? De Pierre-Antoine Seillières ouvrant le débat sur la refondation sociale ? Pas du tout, de Pierre Mendès France, dès 1953. Ce qui était vrai en 1953 l’est encore plus aujourd’hui tant la situation qui met nos retraites en péril, s’est aggravée.

Qu’est qu’un régime spécial ?

C’est celui auquel sont rattachés les fonctionnaires ou assimilés SNCF, EDF, etc… ainsi que les hommes politiques.
Le bénéficiaire cotise à moins de 8% pour toucher 80% de son dernier salaire. Alors que les autres cotisent à 16%, plus de retraites complémentaires, soit 26% soit le triple, pour toucher moins de 40% du dernier salaire. Inégalité absolue, record mondial. Et celui là est bien accroché. Il y a près de 7 millions de bénéficiaires.
Ceux ci font payer jusqu’à 80% de leur retraite aux autres Français. Ces 80% reçu par le bénéficiaire du régime spécial sont prélevés sur la retraites des autres Français, qui devront se serrer la ceinture.
Dans les régimes spéciaux, l’employeur ne paye pas de cotisation.
L’abolition des privilèges, c’était en août 1789. La création de privilèges c’est tous les jours, depuis 1945.
Ce privilégié vit donc aux dépends de la société qui travaille et qui crée des richesses.
Cet employeur malhonnête, c’est l’Etat français.

Ces régimes spéciaux concernent 25% de la population active. Les trois quart des salariés non fonctionnaires payent plus de trois fois plus de cotisations ( 26% au lieu de 7,85% ) pour toucher moitié moins : si bien qu’un fonctionnaire qui cotise moins porno francais du tiers d’un salarié productif touche une retraite double de celle du salarié. L’inégalité se chiffre : de un à plus de six. Ce n’est plus une fracture, c’est un gouffre. Mais la fracture sociale n’est pas celle que l’on pense !

Que faire ?

La solution légitime et morale, c’est la retraite  justice:

A cotisation égale, retraite égale.

Comment atteindre ce but ? Le dernier clic vous propose une action. Si vous voulez que votre retraite actuelle ne soit pas amputée, que votre retraite futur ne le soit pas plus encore, il est temps de passer à l’action.

Le livre proposé vous détaille les indications de ce clic, et des autres.